La transversalité, une dynamique ICN en réponse aux besoins des entreprises - Interview avec Marie-France CLERC-GIRARD - ICN Business School ARTEM

La transversalité, une dynamique ICN en réponse aux besoins des entreprises – Interview avec Marie-France CLERC-GIRARD

Comment la pédagogie développée dans le cadre d’Artem prend-elle en compte les besoins des entreprises ?

Un préambule m’apparaît nécessaire afin de bien cerner les fondements de notre pédagogie.

A la fin du 19ème siècle, l’Art Nouveau a initié une nouvelle alliance, celle de l’art et du commerce ; l’Ecole de Nancy a fondé l’Alliance provinciale des industries d’art, domaines jugés jusqu’alors incompatibles. C’est ce croisement, ce dialogue des cultures qu’ICN a cherché à poursuivre avec la création d’Artem (Art, Technologie et Management). Artem consiste en une alliance avec l’école d’Art et de Design et les Mines de Nancy qui pousse tous les étudiants à acquérir des compétences multiples au cours de leur cursus.

La démarche pédagogique est basée sur des activités transdisciplinaires qui favorisent les rencontres entre artistes, designers, scientifiques, ingénieurs… et sont génératrices de nouvelles aspirations, de nouveaux métiers et talents professionnels, au profit des acteurs de l’économie et de la société de demain.

Plongés au cœur d’enjeux et de logiques à priori éloignés de leurs compétences et de leurs savoirs disciplinaires, les étudiants se familiarisent avec une réalité entrepreneuriale qui demande certes des savoirs académiques mais aussi et surtout des savoir-faire, savoir-être, habileté, adresse, facultés créatrices, agilité… Ils apprennent à sortir du cadre pour mieux répondre aux évolutions des entreprises.

 « …Plongés au cœur de logiques à priori éloignées de leurs compétences, les étudiants se familiarisent avec une réalité entrepreneuriale, ils apprennent à sortir du cadre… »

En quoi les compétences transdisciplinaires des étudiants sont-elles une valeur ajoutée pour les entreprises ?

Depuis maintenant quelques années, nous constatons une forte évolution des compétences transdisciplinaires requises par les entreprises, non pas en termes d’expertise de plusieurs disciplines mais de capacité à évoluer dans différentes fonctions, à manager, à conduire des projets faisant appel à des équipes aux profils très différents.

Nos expériences pédagogiques transdisciplinaires montrent qu’au terme de leur cursus, les étudiants sont aptes à appréhender et comprendre la complexité des systèmes sociaux et économiques. Décloisonner les disciplines, c’est permettre l’exploitation de l’inconnu, l’ouverture d’esprit et la curiosité pour une meilleure intelligibilité du monde et une ouverture à d’autres horizons.

La démarche artistique, comme celle de l’ingénieur incite les étudiants confrontés à un problème complexe à « rentrer » dans un processus de réflexion créatif, donc à imaginer différents scénarii. Cette posture nécessaire pour un cadre d’entreprise est largement mise en œuvre dans la démarche stratégique de grands groupes.

De plus, vivre des situations en groupe, avec des personnes aux profils différents, dans des modalités d’expression non traditionnelles créent des cohésions plus importantes. Cette expérience confère à nos étudiants une meilleure adaptabilité dans l’entreprise et leur offre de plus grandes opportunités dans l’exercice entrepreneurial.

Voir l’interview de M-F. Clerc-Girard pour Major-Prépa

« … Décloisonner les disciplines, c’est permettre l’exploitation de l’inconnu, l’ouverture d’esprit et la curiosité … »

Quel rôle les Creactive Business Days jouent-ils dans le développement de compétences transdisciplinaires ?

Les Creative Business Days sont la première étape de recherche de décloisonnement disciplinaire. Dès le début de leur parcours universitaire, les étudiants des trois écoles du campus nancéien (ICN Business School, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Nancy et Ecole Nationale Supérieure des Arts et du Design) expérimentent durant 5 jours la transdisciplinarité en réalisant un projet conciliant créativité et développement de produits, de services. Rassemblés en équipes mixtes, ils sont poussés, par un “frottement” de cultures différentes, à remettre en question des modes de pensée stéréotypés sur des thèmes comme ceux de l’économie des seniors, la transition écologique, la solidarité intergénérationnelle… A l’issue de cette semaine de travail collaboratif, la trentaine de projets déclinés sur le thème choisi sont présentés et évalués par un jury pluridisciplinaire.

 

Pouvez-vous citer une autre action impliquant la notion de transversalité à ICN ?

Nos travaux de réflexion au côté d’entreprises du territoire sur des problématiques qui leur sont propres (impact du digital dans le travail quotidien, impact des espaces de travail dans la relation aux autres…) nous ont amené à tenter, il y a deux ans, une immersion totale de consultanat en entreprise pour les étudiants en Master 1.

ICN est reconnue sur son territoire pour ses innovations pédagogiques. La CARSAT GRAND EST est venue à notre rencontre et nous a demandé de les accompagner dans leur transformation numérique. L’entreprise d’accueil a accepté de tester avec nous cette collaboration étudiants/professeurs et cette première innovation pédagogique.

Cette initiative de mise en situation réelle permet aux étudiants d’enrichir leur pratique en apportant une réponse à une problématique entreprise articulant gestion de groupe, idéation, stratégie, perspective managériale et intégration des nouvelles technologies.

Pendant une semaine, les étudiants vivent la réalité des salariés, à leurs côtés, dans leurs bureaux … et répondent au questionnement d’un comité de direction. Intégrer cette pratique terrain de conseil dont la direction de l’entreprise attend des résultats est un challenge hors du commun. L’intérêt pour la stratégie, pour les métiers du conseil les amènent à une adhésion totale et, génèrent curiosité et créativité.

Cette activité pédagogique peut susciter des interrogations chez les étudiants. Où en suis-je dans mes connaissances et compétences ? Quels sont mes points forts, mes points faibles ? Travailler en continu pendant une semaine, être challengé chaque jour par ses pairs, des salariés, des professeurs, savoir qu’il faut rendre une analyse et des préconisations à un comité de direction en fin de semaine est source de forte motivation. Cette expérience les fait indéniablement progresser et les rend plus professionnels.

Depuis cette première initiative, d’autres organisations nous ont sollicité et, pour chercher d’autres alternatives aux questions soumises, nous avons intégré dans les équipes pédagogiques des artistes et des designers.

« …Faire se rencontrer étudiants/salariés d’entreprises crée les conditions du décloisonnement, libère la parole et génère la créativité dans l’entreprise… »

En quoi la station A, inaugurée en février dernier est-elle un dispositif innovant ?

La Station A matérialise la volonté de créer des synergies entre étudiants, enseignants-chercheurs et entreprises. En effet, la diversité, la confrontation d’approches sont le moteur de l’intelligence collective ; l’intelligence d’un groupe résulte autant de la diversité des opinions que de l’expertise de chacun.

La Station A intervient comme un incubateur de la transdisciplinarité. Elle a pour objectif de libérer le potentiel humain en créant des expériences uniques et positives. Davantage qu’un lieu de partage de savoirs et de connaissances, elle concrétise un lieu de rencontre entre des individus originaires de sphères différentes de par leur formation, leur vécu, leur expérience, leur façon de penser… Elle incarne un espace de liberté qui défend des valeurs de cohabitation, de coopération et de collaboration.

La réflexion sur l’espace de travail a été essentielle pour nous car il est le catalyseur de la culture d’entreprise, fondement pour nous d’un nouvel avantage concurrentiel. Il nous fallait passer d’espaces figés à des espaces fluides, tenir compte de l’individu au sein du groupe, faire cohabiter numérique et présentiel pour créer d’autres postures dans notre enseignement et travailler plus librement en collaboration avec l’ensemble de nos campus, voire des universités étrangères.

Ce lieu ouvert et connecté a pour objectif de rendre l’étudiant acteur de son apprentissage et ainsi développer des compétences multiples. Les enseignants pourront initier de nouvelles modalités pédagogiques en quittant leur posture de sachant pour aller vers celle de tuteur. Station A se veut un laboratoire d’innovation pédagogique où chacun, étudiant, enseignant, entreprise pourra par un travail réflexif faire évoluer et faire vivre la pédagogie.

Pour exemple, au début du mois d’avril, ICN et le Groupe Menway ont organisé un séminaire en immersion à la Station A avec sur le thème « quelles compétences, quels talents, quelles formations devront avoir les managers de demain ? ». Suivant une méthodologie de travail interactive, les étudiants ont été mis en situation professionnelle de gestion de projet. Leur mission contribuait à enrichir quelques volets du business model du Groupe Menway selon une logique RSE. Cet exercice leur a permis de mieux cerner les nouvelles attentes des entreprises, d’identifier et de se préparer pour répondre aux compétences nécessaires à l’exercice de leurs métiers de demain.

Découvrir la station A

 

Quel est l’intérêt pour les entreprises de participer à de telles initiatives ?

Les réponses apportées à une problématique d’entreprise, le plus souvent liée à une modalité de développement stratégique, par des étudiants aux disciplines très différentes permet de questionner l’entreprise sur la cohérence entre ses valeurs et ses choix stratégiques. Traduire un problème par un dessin, une maquette, une pièce de théâtre… faire se rencontrer étudiants/salariés d’entreprises crée les conditions du décloisonnement, libère la parole et génère la créativité dans l’entreprise.

Biographie

Marie-France CLERC-GIRARD est professeur associé au sein d’ICN Business School. Son activité au sein de l’école est principalement focalisée, outre les enseignements en Stratégie d’Entreprise & Entrepreneuriat, sur des développements pédagogiques innovants et transdisciplinaires.

Directrice du Département Académique et Professionnel A (Art, technologie & management), elle anime la réflexion et le développement de nouvelles initiatives pédagogiques avec la communauté ICN pour l’ensemble de ses campus et en partenariat avec des écoles intervenant sur d’autres champs disciplinaires

< actu précédente

Paul SHRIVASTAVA – La chaire UNESCO ICN « Art et Science dans le cadre des Objectifs de Développement Durable »

actu suivante >

Collaboration de recherche transversale et multidisciplinaire – Interview avec Klaus-Peter Schulz

sur la même thématique

LGBTQIA+ phobies : l’association ICN Diversité nous en dit plus sur son combat !

Ce 17 mai, journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie : ICN BS a installé un arbre à souhaits à l’entrée des campus Nancy Artem et Paris la Défense, porteurs des messages de Paix et d’espoir de toute l’école. Dans le cadre de cette action, ICN Diversité, association ICN visant à lutter contre toutes […]

[Suite]

Admissibles ICN 2021 : join our family!

Félicitations aux Admissibles ICN 2021 !  A ICN, “la saison des admissibles” rime avec échanges, convivialité et la construction de souvenirs inoubliables. Il s’agit d’une période phare, durant laquelle tous nos admisseurs (étudiants du Programme Grande Ecole) sont mobilisés pour vous faire découvrir l’école, sa CreaCtivité, son ambiance étudiante et son esprit de famille ! […]

[Suite]

Un quadruple diplôme ? A ICN Business School, c’est possible !  

Un diplôme à visée internationale puissance 4, pour vous, futurs Globe-Trotters ! Vous avez bien lu ! En rejoignant ICN Business School, vous avez la possibilité d’obtenir un quadruple diplôme ! Un dispositif rare en France, résolument différenciateur, à destination de nos étudiants ICN !   Comment obtenir un quadruple diplôme ? En intégrant le Programme Grande Ecole à ICN […]

[Suite]

Campagne de recrutement 2021 CFA ICN BS : faites appel à un apprenti ICN !

C’est le début de notre campagne de recrutement 2021 sur les campus de Paris La Défense et Nancy ARTEM !  Si vous avez un projet de recrutement, c’est le moment de faire appel à un apprenti ICN : à ICN Business School, nous vous permettons d’accéder à un vivier de futurs collaborateurs responsables, agiles et […]

[Suite]
voir toutes les actualités