Rossella SORIO - Des capacités dynamiques des entrepreneurs nomades - ICN Business School ARTEM

Rossella SORIO – Des capacités dynamiques des entrepreneurs nomades

D’après l’article de recherche

CASTELLANO, S., I. KHELLADI, R. SORIO, M. ORHAN, D. KALISZ, “Exploring the microfoundations of nomadic dynamic capabilities: The example of flying winemakers“, Technological Forecasting and Social Change, Février 2021, vol. 163, no. 120445

Sous l’effet de la globalisation, l’industrie vinicole a subi une profonde transformation qui a conduit, entre autres, à l’émergence d’un nouveau type de professionnels, appelés les Flying Winemakers (FWMs), selon un terme Anglo-saxon (œnologues volants, en français). Notre article s’intéresse à ces nouveaux acteurs, apparus dans les années 80 sur la scène mondialisée du vin, pour analyser les racines ou micro-fondations de l’entreprenariat nomade. Les FWMs sont des consultants- entrepreneurs qui évoluent dans un contexte international. Ils acquièrent, partagent et développent des compétences et des savoirs tout au long de leur activité, pour ensuite les diffuser et les implanter dans les domaines qu’ils conseillent, y compris leur propre vignoble. Quels sont les fondements de leurs compétences évolutives ou capacités dynamiques nomades ? Notre recherche propose un modèle original pour expliquer l’origine et l’évolution des capacités dynamiques de ces nouveaux entrepreneurs nomades.

Les FWM, qui sont-ils ? que font –ils ?

L’expression Flying Winemaker fut initialement utilisée pour désigner des vignerons australiens se rendant dans l’hémisphère nord pour suivre des stages, se former et participer à l’élaboration de nouveaux vins pendant l’hiver australien. Il est rapidement apparu que le partage des connaissances entre les vignerons du vieux et du nouveau monde contribuait significativement à l’amélioration des vins du Vieux Monde. Ce succès initial a conduit davantage de vignerons des deux hémisphères, nord et sud, à s’aventurer hors de leur zone de confort. Les Flying Winemakers sont des « experts en vinification qui planifient, supervisent et coordonnent la production de vins à partir de variétés de raisins sélectionnées. Ils sont responsables de l’ensemble du processus de vinification d’un domaine, de la culture du raisin à la mise en bouteille jusqu’à la commercialisation des produits finis. Grâce au partage des connaissances et à leurs expériences diversifiées dans les vignobles mondiaux, les FWMs fournissent aux domaines vinicoles pour lesquels ils travaillent un savoir-faire et des services à forte intensité de connaissances, non seulement sur l’organisation, la supervision et la coordination de la production viticole mais également sur les aspects marketing de la promotion et de la communication des vignobles. Les meilleurs d’entre eux encadrent même la production de vin dans différents pays et les domaines vinicoles les plus célèbres se disputent leurs précieux conseils.  

Les FWM, un exemple d’entrepreneurs nomades.

Notre article montre comment les FWMs ont contribué à révolutionner le modèle traditionnel de transmission du savoir dans le monde du vin. Celui-ci est en train de basculer du modèle typique du vieux monde, fondé sur la transmission et le partage des connaissances de génération en génération au sein du terroir, vers un nouveau modèle, multi localisé et multidirectionnel. Les FWMs et le secteur du vin constituent donc un exemple tout à fait adapté pour mieux comprendre les fondations des capacités dynamiques nomades. En effet, de par leur dimension nomade, les FWM vivent et travaillent au sein de divers réseaux, communautés et « tribus ». Il s’agit d’entrepreneurs internationaux, qui créent, définissent, découvrent et exploitent des opportunités entrepreneuriales à l’échelle mondiale. Au fil du temps, les entrepreneurs nomades deviennent des connecteurs, à mesure qu’ils développent la capacité de se déplacer d’un endroit à l’autre.  Contrairement à un entrepreneur local, ancré dans la communauté, un entrepreneur nomade est à la recherche d’opportunités économiques.

Des capacités locales au nomadisme, vers une nouvelle typologie de l’entreprenariat nomade

Les conclusions de la recherche, fondée sur l’analyse de l’activité de trente FWMs de notoriété mondiale, identifient les caractéristiques clés des entrepreneurs nomades en fonction de leurs caractéristiques individuelles / intrinsèques, ainsi que de la relation avec leur environnement. Les FWMs possèdent des capacités de connexion et d’orchestration qui leur permettent de combiner des capacités internes et externes qui, à leur tour, sont développées dans l’espace et le temps, puis diffusées de manière cumulative en fonction des expériences précédentes.

Selon la typologie élaborée dans l’article, les entrepreneurs nomades tels que les « explorateurs », ayant au départ peu de connaissance préalables, acquièrent d’abord des capacités externes en se délocalisant dans des lieux / entreprises différents, puis en développant de manière intensive des capacités internes au fil du temps.  Cette catégorie d’entrepreneurs s’appuie sur la dimension spatiale à travers le monde pour acquérir des capacités nomades qui seront développés au cours du temps.

D’autres, tels que les « gardiens de la tradition », développent de solides capacités internes nationales / locales, puis transfèrent ces capacités à l’étranger où vers des sites / entreprises qui en bénéficient et contribuent à leur tour aux connaissances de ces entrepreneurs nomades.  Cette catégorie agit au départ comme des entrepreneurs traditionnels, en s’appuyant sur la dimension temporelle lors de l’acquisition de leurs capacités à partir de leur propre lieu d’origine. Ils développent ensuite des capacités à travers une dimension spatiale, en se déplaçant à l’international.

Enfin, les « interprètes » et les « pollinisateurs » sont des entrepreneurs qui créent des chemins hybrides en tant que moteurs (internes ou externes) des capacités dynamiques nomades. Les interprètes créent de nouvelles connaissances et de nouveau processus, leur permettant d’élaborer des produits originaux, tout en restant proches de la tradition. Les pollinisateurs profitent de la dynamique des échanges pour créer des produits qui répondent aux attentes du marché, en s’éloignant de la tradition.

Comment se transformer en entreprises innovantes : agir comme exploitants et explorateurs

Notre recherche montre comment les capacités dynamiques transforment les industries traditionnelles en entreprises innovantes. Les FWMs agissent comme des catalyseurs entre les ressources internes et externes des entreprises et leur propre expertise. Ils se comportent comme des exploitants (en capturant les innovations) et comme des explorateurs (en générant de nouvelles connaissances et en innovant à leur tour). La typologie proposée peut être appliquée également à d’autres secteurs, tels que les industries créatives et culturelles, par exemple (DJs qui diffusent et créent différents styles de musiques dans le monde, directeurs artistiques des marques de luxe qui diffusent la prochaine tendance de mode, designers qui inventent des nouveaux styles en combinant patrimoine et innovation …).

Biographie

Rossella Sorio est titulaire d’un doctorat en Marketing (université de Montpellier 2), elle est également ingénieur agronome diplômée de l’Université de Padoue (Italie) et de l’INA-PG (France), professeure associée à ICN business school et membre titulaire du CEREFIGE, laboratoire de recherche en Management de l’Université de Lorraine.

Ses travaux de recherche portent sur le comportement du consommateur, le marketing de l’innovation et le marketing du vin. Elle a publié dans des revues à comité de lecture telles que Journal of Innovation Economics and Management, Technological Forecasting and Social Change.

 

< actu précédente

Kamel MNISRI – CRÉATIVITÉ ET PRATIQUES MANAGÉRIALES AU SEIN DES AGENCES CONSEIL EN COMMUNICATION

actu suivante >

Rebecca STEKELORUM -Entendez-vous « l’Eco » ? De la responsabilité environnementale des PME aux exigences sociales dans la chaîne logistique

sur la même thématique

LGBTQIA+ phobies : l’association ICN Diversité nous en dit plus sur son combat !

Ce 17 mai, journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie : ICN BS a installé un arbre à souhaits à l’entrée des campus Nancy Artem et Paris la Défense, porteurs des messages de Paix et d’espoir de toute l’école. Dans le cadre de cette action, ICN Diversité, association ICN visant à lutter contre toutes […]

[Suite]

Admissibles ICN 2021 : join our family!

Félicitations aux Admissibles ICN 2021 !  A ICN, “la saison des admissibles” rime avec échanges, convivialité et la construction de souvenirs inoubliables. Il s’agit d’une période phare, durant laquelle tous nos admisseurs (étudiants du Programme Grande Ecole) sont mobilisés pour vous faire découvrir l’école, sa CreaCtivité, son ambiance étudiante et son esprit de famille ! […]

[Suite]

Un quadruple diplôme ? A ICN Business School, c’est possible !  

Un diplôme à visée internationale puissance 4, pour vous, futurs Globe-Trotters ! Vous avez bien lu ! En rejoignant ICN Business School, vous avez la possibilité d’obtenir un quadruple diplôme ! Un dispositif rare en France, résolument différenciateur, à destination de nos étudiants ICN !   Comment obtenir un quadruple diplôme ? En intégrant le Programme Grande Ecole à ICN […]

[Suite]

Campagne de recrutement 2021 CFA ICN BS : faites appel à un apprenti ICN !

C’est le début de notre campagne de recrutement 2021 sur les campus de Paris La Défense et Nancy ARTEM !  Si vous avez un projet de recrutement, c’est le moment de faire appel à un apprenti ICN : à ICN Business School, nous vous permettons d’accéder à un vivier de futurs collaborateurs responsables, agiles et […]

[Suite]
voir toutes les actualités